Linz-Brno (Tchéquie)

Publié le par Rosie et Bubu

Pendant la nuit nous avons essuyé un sacré orage, on a dû se lever en sursaut pour fermer les fenêtres sur le toit pour pas se retrouver dans une piscine-Camping-Car à la fin de la nuit. Le matin au lever la température a baissé de quelques degrés mais il continue de faire lourd. Nous déjeunons bien à l'abri de notre toile de tente car le ciel continue de déverser son plein d'eau de temps en temps. En étudiant la carte pour la suite, je me rends compte que nous avons passé par Linz avec mes amies lors de notre périple à vélo Bâle-Vienne le long du Danube (en quelle année les amies?? 2012??). Je verrai en visitant la ville si cela me rappelle des souvenirs ou si j'ai du soucis à me faire question sénilité! Ben finalement je n'ai aucun souvenir de cette ville plutôt terne par rapport aux autres villes autrichiennes.

Petit mot sur les autrichiens qui sont des gens très sympas et aimables par contre ils ont dû obtenir le permis dans un cornet surprise. Ils coupent la route, se rabattent trop vite de façon à t'obliger de freiner, roulent encore plus près les uns des autres sur l'autoroute que chez nous, etc. MAIS en cas de bouchon ils laissent d'office un couloir de sécurité au milieu pour le passage des secours, il y a des panneaux qui rappellent aux automobilistes que la voie de gauche est là pour dépasser et pas pour y rester en faisant la sieste entre Genève et Lausanne. Le long des autoroutes il y a des kilomètres et des kilomètres de murs anti-bruit pour préserver les habitants des nuisances de la circulation. A l'approche de la frontière tchèque le pays devient plat et céréalier, un grand nombre d'éoliennes sont implantées dans les champs et sur les collines. Visiblement ils ont moins froid aux yeux que nous, les Suisses.

A Lednice nous traversons la frontière pour continuer jusqu'à Brno où nous pensons trouver un Camping pour y passer la nuit. La chose s'avère plus difficile que prévu, le premier n'existe simplement plus et pour trouver un autre il nous faut faire 10 km de détour mais finalement ça en vaut la peine, nous atterrissons dans un magnifique endroit dans la forêt. On est quand même dans un autre monde, les douches et toilettes doivent dater du siècle dernier mais c'est propre et très sympa. Seul casse tête: la langue, ils parlent ni anglais, ni allemand et encore moins le français!

Le Danube

Le Danube

Linz
Linz
Linz

Linz

Les éoliennes
Les éoliennes

Les éoliennes

Camping Obora 1
Camping Obora 1

Camping Obora 1

Commenter cet article